La dynamique Montpellier mise sur la culture

En 2012, dans sa rubrique Voyage, le New York Times érigeait Montpellier comme l’unique ville française à visiter absolument dans l’année. Outre-Atlantique, le célèbre journal venait d’être séduit par la richesse architecturale de la belle héraultaise, alors caractérisée par l’inauguration de sa nouvelle mairie, dessinée par l’architecte Jean Nouvel. 

La nouvelle mairie inaugurée le 14 novembre 2011

Au-delà de ce joyau moderne, c’est surtout le centre historique médiéval de Montpellier, l’Ecusson, qui fait le charme de la ville. Le visiteur oisif aura plaisir à se perdre dans son dédale de rue étriquées pour s’abriter des chaleurs estivales. Reconnue, Montpellier l’est aussi pour son quartier Antigone, inspiré de l’architecture de la Grèce antique et construit à partir de 1983 sous l’impulsion du maire Georges Frêche.  

 

Une ville qui attire

Mais si les Parisiens comme les étrangers sont toujours plus nombreux à venir s’établir à Montpellier, c’est surtout car la ville propose un cadre de vie sans pareil. Située à une demie-heure de la Méditerranée, elle reste ensoleillée toute l’année. Elle propose également une vie culturelle en plein essor qui se développe autour du Musée Fabre, connu notamment pour abriter les collections du peintre aveyronnais Pierre Soulages

Enfin, son dynamisme sportif n’est plus à démontrer, porté notamment par le succès de ses équipes professionnelles de football et de handball, respectivement championnes de France et d’Europe en 2012 et 2018.

 

Pour aller plus loin

Le Monde : la folie architecturale de Montpellier

Ici, un lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.