Chassol, l’ultracompositeur

Après 4 albums, le compositeur français Christophe Chassol continue d’harmoniser le réel et propose cette fois de tenter l’expérience par soi-même grâce à un site dédié, My Ultrascore.

chassol-ok-2-300x214 Chassol, l'ultracompositeur
Chassol, en 2013. © Fabien

Venu à la musique par son père, saxophoniste amateur, le jeune Chassol intègre dès l’âge de 4 ans le Conservatoire. Il y passera seize ans. Marqué dès son enfance par la bande-son de La Tour infernale (1974), il se passionne très vite pour la musique de films et ses plus prestigieux représentants, dont Ennio Morricone, Michel Magne…
Après avoir collaboré avec différents musiciens français (Phoenix, Sébastien Tellier…) au début des années 2000, il publie en 2012 son premier album, mais pas n’importe lequel : X-Pianos. Doté de trente quatre titres, l’objet est doublé… d’un film musical tourné à La Nouvelle-Orléans (Nola Chérie). Depuis, et toujours sur le fidèle label Tricatel, le compositeur de génie a réalisé trois autres albums (Indiamore, Ultrascores et le récent Big Sun, sorti début mars 2015, où rayonne la Martinique) avec la même méthode, qu’il a développée : l’harmonisation du réel.
Harmoniser le réel, c’est mettre en musique les bruits, les sons, les dialogues d’un moment de vie sur lequel on va créer un motif répétitif rythmique et visuel, à la façon du compositeur américain Steve Reich, pionnier de la musique minimaliste. Le résultat porte un nom : l’ultrascore.

Aujourd’hui, Chassol met cette expérience à la portée de tous grâce à My Ultrascore. Le site, développé pour prolonger l’expérience Big Sun, va ainsi permettre de créer son propre objet filmique et musical. A vous de composer. Big fun !
Concerts : plus d’infos sur le site Infoconcert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.