Un nouveau toit pour le Panthéon

La restauration du dôme commence vendredi 25 janvier.
Le Centre des monuments nationaux (CMN) lance les travaux de restauration en plein tricentenaire de la naissance de l’architecte du monument parisien, Jacques-Germain Soufflot.
Depuis des années, le bâtiment s’érode : les éléments métalliques gonflent à cause de l’oxydation, et font éclater la pierre. L’édifice construit entre 1764 et 1790 connaît une dégradation récurrente, notamment à cause des problèmes d’étanchéité du dôme.

toits_du_pantheon_10-300x194 Un nouveau toit pour le PanthéonLe projet prévoit que d’ici à novembre 2014, la coupole, le lanternon, et le tambour seront consolidés. En tout, 10 500 m2 de surface de pierre seront nettoyés, 6000 m2, rejointoyés. Le dôme est composé de trois coques de pierre emboîtées l’une dans l’autre, ce qui en fait une structure complexe.
L’établissement a calculé qu’il faudrait 100 millions d’euros sur dix ans pour rénover l’ensemble de l’édifice. Les travaux devraient se poursuivre jusqu’en 2022, par étapes : après le dôme, cela devrait être le tour du péristyle, puis des voûtes et murs extérieurs, des parements extérieurs, et enfin, des sols de l’enclos intérieur.
Les dons des internautes
Ce site visité par 725 000 personnes chaque année, devenu le temple des grands hommes (à l’origine le Panthéon était une église), est l’un des bâtiments préférés des Français. Un financement participatif organisé sur internet pour la réfection du monument le confirme : 54 300 d’euros ont été récoltés.
Dans quelques mois, les noms des généreux donateurs seront inscrits sur des panneaux au pied du Panthéon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.